Retour Accueil
 
 

Température du vin en 5 conseils

   
 

1. Pourquoi une température de service du vin ?

 
 

2. Blancs frais, rouges chambrés, et plus encore …

 
 

3. Conserver un vin à bonne température pour la dégustation

 
 

4. Amener un vin à température idéale de dégustation

 
 

5. Carafer ou décanter ?

 
 

5. Carafer ou décanter ?

Ces deux techniques, qui ne sont pas obligatoires, mais qui permettent d'améliorer l'expérience d'une bonne dégustation, sont souvent confondues. Mais elles n'ont pas le même objectif et ne s'appliquent pas au même type de vins.

Pourquoi décanter le vin ?

Le décantage est nécessaire aux vieux vins pour éliminer le dépôt et s'assurer qu'il ne finit pas dans le verre.

Après vieillissement, les vins rouges de garde présentent souvent un dépôt constitué de tannins et de pigments colorants. Chez les blancs, on constate la présence de cristaux de tartrate. Ces matières solides ne gâtent en rien le vin, mais il est préférable de s'en séparer autant pour des raisons esthétiques que pour éviter de les ingérer inopinément. Il n'est pas agréable d'avoir une sensation de sable dans la bouche alors que l'on déguste un vin de longue garde.

Comment faire ?

La bouteille de vin à décanter doit être mise en position verticale pendant quelques heures pour que le dépôt plonge au fond. Après avoir ôté la capsule, il n'est pas rare de trouver sur le goulot, en affleurement du bouchon, un autre dépôt. Il faut le nettoyer avant de déboucher la bouteille. On s'assurera que rien n'est resté dans le goulot que l'on nettoiera aussi avec soin.

Il faut procéder la bouteille dans une main, la carafe dans l'autre, devant une source de lumière afin de bien vérifier la progression du vin clair dans la carafe. Il est capital d'agir lentement. Il faut s'arrêter dès que l'on perçoit le vin trouble et les dépôts.

Plus le vin est vieux, plus on utilisera une carafe étroite pour limiter son oxygénation. Il est parfois préférable de ne pas décanter un très vieux vin, mais de le servir « au panier » en conservant au maximum la bouteille en position couchée.

Pourquoi carafer le vin ?

Le carafage peut être utile aux vins jeunes lorsqu'ils sont astringents à l'excès ou tout simplement fermés. Il permet de les oxygéner. La liaison entre molécules d'arômes et tanins est rompue pour libérer le bouquet d'arômes et assurer l'équilibre avec l'acidité naturelle.

Comment faire ?

Ici, c'est l'inverse. Après ouverture de la bouteille, on en verse généreusement le contenu dans la carafe. L'opération doit être rapide. On utilisera de préférence une carafe à large base permettant le maximum de contact du vin avec l'air.

Dans les deux cas, la montée en température du vin, le chambrage, est favorisée.

Pour révéler au mieux les arômes du vin, il faut utiliser des verres de formes appropriées. En respectant la forme des verres de chaque région de production, il n'est guère possible de faire une erreur.

Le verre ne doit pas être rempli de plus du tiers. Ainsi, le processus de maturation, l'oxydation du vin au contact de l'air, se poursuit dans le verre.




Température du vin, conseils